Avec le confinement en place actuellement, de nombreuses copropriétés voient leurs assemblées générales annulées. Ces dernières ont donc été reportées à une date ultérieure au 20 juin, et les mandats de syndic sont donc prolongés jusqu’à la tenue d’une nouvelle assemblée générale.

Les assemblées générales sont interdites

En période de confinement, l’objectif est d’interdire le moindre regroupement de personnes. A ce titre, il parait évident que les assemblées générales de copropriété qui étaient organisées dans les jours et les semaines à venir ne pourront pas se tenir.

Les mandats de syndic sont prolongés

Beaucoup d’assemblées générales qui devaient se tenir avaient notamment pour objectif de changer de syndic ou de prolonger les mandats en cours : le confinement aurait alors pu avoir pour conséquences de priver certaines copropriétés de syndic, ce qui aurait pu entraîner le placement de ces copropriétés sous administration judiciaire.
Or, le gouvernement a finalement décidé de reporter toutes les assemblées générales qui devaient se tenir avant le 20 juin prochain, et de prolonger par défaut tous les mandats des syndics qui devaient s’achever.

"Sauvez des vies, restez chez vous"